• Cette année, changement de documentaliste et un dynamisme du CDI retrouvé. Super expo sur la laïcité via le site de la BNF.

    Une manière d'aborder le sujet "La République et le fait religieux depuis 1880" autrement

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • L'évaluation institutionnelle impose une note le plus souvent artificielle car relative suivant les collègues alors qu'elle se réclame d'une grande rigueur en pensant élaborer des critères de notation objectifs.

    Ces évaluations sommatives sont bien vécues par les "bons" élèves et sont une véritable calamité pour ceux qualifiés de "mauvais". Expliquez-moi comment un élève peut-il se motiver et avoir envie de travailler lorsqu'il a 6/20 en histoire-géo toute l'année ?

    A chacun ses possibilités et surtout son rythme d'apprentissage.

    Depuis quelques temps déjà, me trottait dans la tête l'idée d'établir un moyen d'évaluer les élèves par compétences et surtout de leur montrer les progrès effectués durant l'année. Un bilan individualisé complété au fur et à mesure des périodes (3 correspondants aux trimestres) et sur lequel l'élève peut repérer les points à améliorer et peut agir en travaillant sur des activités susceptibles de lui faire acquérir de nouvelles capacités.

    Comment qu'on fait ?

    Une feuille récapitulative des capacités en histoire-géo par élève. Cette feuille n'est pas affichée dans la classe, elle appartient à l'élève. C'est en quelque sorte une fiche de liaison entre le professeur et l'élève. L'enseignent évalue le processus d'acquisition des compétences à l'aide de pastilles de couleur qu'il pose les unes sur les autres au fur et à mesure des progrès : rouge (à revoir), orange (des progrès mais il reste du chemin à parcourir), jaune (tu y es presque), vert (acquis), noir (acquis et tu peux aider ton camarade s'il te pose une question). Libre à l'élève sur le temps du travail individualisé de travailler la compétence qu'il souhaite.

    En histoire-géo ci-dessous

     En français ci-dessous


    votre commentaire
  • Plan de séquence

     

    Séance 1 : comment la société du 18ème siècle est-elle organisée ?

     

    Séance 2 : Qui sont les Lumières ?

     

    Séance 3 : Leurs idées ont-elles eu un impact ?


    votre commentaire
  • Une autre manière d'aborder le travail des compétences "dater les faits" et "situer les faits les uns par rapport aux autres" : les flashcards. Ça marche bien.

    Modalité : en petits groupes. 2 groupes de 2 pers ou 2 personnes en face à face. Au dos de chaque carte sont indiquées la date correspondante. Chaque joueur a 7 cartes. Le plus jeune commence. Il place une carte qu'il a choisie au centre en donnant l'année ou le siècle. L'autre joueur place une autre carte en fonction de la carte précédemment placée par son adversaire. Le principe est de faire une frise chronologique en plaçant les personnages ou les événements les uns par rapport aux autres. Le premier qui place au mauvais endroit la carte a perdu.

    Vasco de Gama : fin 15ème

    Balboa : 1513

    Bougainville : 18ème

    Jacques Cartier : 16ème

    La découverte de l'Amérique par C. Colomb : 1492

    James Cook : 18ème

    Magellan : 16ème

    Colonisation des Antilles : à partir de 1624

    Code noir : 1685

    Abolition de l'esclavage en France : 1848

    Traité de Paris : 1763

    Début du 1er empire colonial français : 1534

    L'Esprit des lois de Montesquieu : 1748 

    L'Encyclopédie : 1751-1772 

     


    votre commentaire
  • Le 1er empire colonial français

    Réaliser un croquis du commerce triangulaire

    Le 1er empire colonial françaisTexte d'un navire négrier bordelais associé à la réalisation du croquis

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique